Les dieux et déesses dans les mythes


Les mythes grecs, romains, égyptiens ... avaient plusieurs dieux

Les dieux et déesses sont présents dans toutes les différentes mythologies et mythes dont ils sont les tout puissants dans ce qu'ils contrôlent et influencent.

Les dieux dans les mythes, pour les civilisations anciennes, servaient à expliquer l'inexpliquable. Les évènements naturels hors du contrôle des hommes étaient sous la charge des dieux qui géraient ceux-ci. Le vent était donc sous la charge du dieu du vent, les éclipses solaires étaient la colère du dieu du soleil...

Chaque civilisation a son ou ses dieux qui influencent le sort de celle-ci. Pour plaire aux dieux ou à une déesse, et en obtenir la faveur pour les récoltes, la pluie et la santé, les civilisations anciennes avaient souvent des rituels. Les prières, les sacrifices et offrandes servaient à apaiser la colère des dieux et ainsi améliorer leur sort.

Un dieu est habituellement tout puissant et immortel, car il n'est pas un homme. Il décide si il aide ou nuit au héros d'un récit selon l'attitude de ce héros envers lui, ou tout simplement par défi d'un autre dieu. Le sort de la civilisation qui le vénère est entre ses mains, car il peut décider de ne pas amener la pluie, la fertilité et bien d'autres aspects de leur vies.

Il est assez facile de comprendre l'idée de ce qu'un dieu représente, car les différentes religions en ont un. Les égyptiens, les grecs, les romains... avaient plusieurs dieux et déesses dont ils devaient combler les caprices. Si le caprice d'un dieu n'était pas satisfait, sa colère pouvait être épouvantable. Une offrande de nourriture ou même un sacrifice humain pouvaient être le rituel pour les sauver de sa colère.

La majorité des mythes comportent un dieu, ou plusieurs, qui vont influencer le cours des obstacles d'un héros ou d'une communauté. Le succès d'une guerre était leur, à cause du dieu de la guerre qui était en leur faveur. Une défaite était le résultat de la colère des dieux.